EMPRISE / Acte 2
Avec une première conférence de Stefan Eichhorn, Vendredi 14 Février à 19h
Vernissage de l’exposition Samedi 15 Février à partir de 17h

Vendredi 14 Février à 19h

Stefan Eichhorn sera le premier invité du cycle ” INFLUENCE “, une série de présentations et de discussions pour ceux curieux de mieux connaitre le processus artistique.  Stefan Eichhorn présentera une sélection de ses œuvres sur fond d’inspirations et d’influences historiques qui, à première vue, semblent très éloignées les unes des autres mais finalement sont beaucoup plus proches qu’on ne le suppose à première vue …

Lorsqu’un entrepreneur américain a proclamé un concept architectural comme étant sa propre invention au milieu du XXème siècle, il ne pouvait pas prévoir que ce concept se refléterait dans les utopies les plus diverses comme la contre-culture américaine, les spaceships fictifs, les stations spatiales presque réelles, la ville américaine parfaite ou encore les rêves d’exploration spatiale privés plus contemporains. S.E

 

 

De nouvelles trajectoires se dessinent avec le travail de Patrycja Plich qui, lors d’une courte résidence à Emprise, réalise une nouvelle topographie de lieux imaginés possibles, inspirés de ses dessins exposés durant l’exposition d’ouverture Emprise / Acte 1 le 14 Décembre 2019. Sur un mur de 3m x 4m les lignes du paysage s’étirent, laissant place à de nouvelles données. Réel ou imaginaire, rien n’est sûr.

A ses côtés Alice Hamon entre en dialogue avec Patrycja dans une expérience nouvelle. Dessinant habituellement à l’extérieur et produisant des oeuvres éphémères contextuellles, l’artiste investit le mur principal de la galerie. Des lignes se croisent, des images apparaissent, l’oeil se perd et se pose, l’esprit vagabonde sur des trajectoires proposées.

Fluidité et solidité se rencontrent dans les oeuvres de Lorraine Thomas qui présente de nouvelles toiles trapézoïdales, peinture et objet à la fois. Revenant au thème de la mer qui lui est cher; l’artiste cherche l’horizontal et la stabilité dans une approche diagramatique de la peinture, présentant une mer contenue, ‘ une mer solide qui tangue de l’intérieur  ’.